Face ouest Eiger
Sur les skis depuis l’âge de 3 ans la passion est restée intacte…

Le ski… Une sensation de liberté, d’absolu, de beauté infinie… Et d’amitié.

L’Eiger , cette montagne mythique surnommée « Théâtre du Vertige » fut la scène de drames des plus tragiques comme d’exploits inhumains qui ont marqué l’histoire de l’Alpinisme de ce siècle et qui firent l’objet de tant de récits et même de films, comme « The Eiger Sanction » avec Clint Eastwood.

Depuis 22 ans je rêvais de skier cette face alpine mais il manquait toujours un détail pour y aller et puis finalement en 2006 le moment est arrivé, avec mes amis et complices Carlo et Frank, tout était réuni et nous voici dans la face, dans la partie sommitale sous l’arête qui délimite la face nord et la face ouest, énorme, moment d’intense émotion et de complicité au sommet de cette montagne mythique des Alpes, instant unique partagé avec 2 amis, inoubliable, et qui restera à jamais gravé dans mon cœur et ma mémoire d’homme et de skieur.

Ma rencontre avec Aluflex et Daniel Serre en 2003 fut pour moi la découverte d’un compagnon de route extraordinaire: un ski sûr, robuste et sans limite, exclusif, la rencontre avec un artisan hors norme, son créateur, un ami depuis.
Je me souviens encore avec quelle émotion je téléphonais à Daniel à la fin de ma première descente chaussé des «188» , j’étais comme un enfant venant de découvrir l’objet de ses rêves, je n’en revenais pas qu’un ski comme cela existe encore de nos jours.

Comme j’aime à l’appeler «la Patek Philippe du ski» , la qualité de sa fabrication et ses matériaux, dont notamment les différents types de bois, procurent au skieur que je suis une multitude de sensations et de plaisirs difficilement descriptibles mais proches de l’absolu… Des sensations de glisse inouies, une securité infaillible et une stabilité à haute vitesse sans égale… Un tapis volant… La perfection… Si celle-ci existe.

Dans un monde qui évolue à la vitesse de la lumière, au rythme de la globalisation, de l’industrialisation et de la communication, Aluflex nous permet d’avoir le privilège d’être les chanceux et heureux propriétaires d’un objet unique et performant comme seul les artisans d’un temps savaient les fabriquer, objet qui apporte à chacune des journées partagées en sa compagnie un plaisir intense et des sensations nouvelles.
Je souhaite à tous les amateurs et passionnés d’avoir un jour la chance de posséder une de ces paires de ski ou snowbaord et entrer ainsi dans une autre dimension du plaisir de la glisse.

Guillaume

Photo Joachim Braunwarth © Guillaume Chapuis