L’ami italien Giuseppe, en pleine confiance sur sa split, n’en finit plus de remercier les shapers, par exemple en passant sous l’Aiguille du Chardonnet, couloir sud, 3824 m. Argentière.

 » Hi,
Yesterday I was in Argentière, I went down the Aiguille du Chardonnet couloir South.
I am attaching some photos …. the board does very well!
I’m doing good publicity! :)

Greetings and thanks

Giuseppe « 

Le Ski Photo tirée de l’article « Un ski nouveau : L’Aluflex ».

Magazine de janvier 1955, LE SKI, n° 132 – Tome VIII.

Mensuel hivernal parisien édité par A. Saint Jacques.

Sortie entre amis

Aluflex

Denis Rey - Conseiller technique Puissance D 

LA PUISSANCE D’UNE ŒUVRE NE DÉPEND PAS DE SON DEGRÉ DE FINITION, DE SA BEAUTÉ, DE SON PRIX, DE SA TAILLE… MAIS SEULEMENT DE SON POUVOIR D’ÉVOCATION.

QUOI DE PLUS PRODIGIEUX QUE DE CRÉER DANS L’ESPRIT DE CHACUN UNE IMAGE DIFFÉRENTE ‘PROPRE’ EN MONTRANT LA MÊME ŒUVRE.

Mon égo n’est plus assez vorace pour me demander de le goinfrer d’œuvres signées de mon nom; ou alors SI, MAIS de la lame de mon couteau d’un Z.

Je vous souhaite un bon voyage, installez-vous confortablement, laissez-vous aller et ayez le courage sans crainte de stimuler votre esprit.

Denis Rey

« Les bons travailleurs ont toujours le sentiment qu’ils pourraient travailler davantage. » [André Gide]

25 heures, donc.

C’est le temps moyen nécessaire pour fabriquer un engin, de A à Z à l’atelier du Giffre… Sans du tout traîner, au rythme de la multitude d’opérations à effectuer, avec l’application et la patience indispensables à l’obtention du meilleur résultat possible. Artisanalement.

C’est long. Mais ne compte-t-on pas quand on aime… Industriellement, c’est une autre histoire. En moyenne 10 minutes? C’est beaucoup moins long, bravo!

Face ouest Eiger
Sur les skis depuis l’âge de 3 ans la passion est restée intacte…

Le ski… Une sensation de liberté, d’absolu, de beauté infinie… Et d’amitié.

L’Eiger , cette montagne mythique surnommée « Théâtre du Vertige » fut la scène de drames des plus tragiques comme d’exploits inhumains qui ont marqué l’histoire de l’Alpinisme de ce siècle et qui firent l’objet de tant de récits et même de films, comme « The Eiger Sanction » avec Clint Eastwood.

Depuis 22 ans je rêvais de skier cette face alpine mais il manquait toujours un détail pour y aller et puis finalement en 2006 le moment est arrivé, avec mes amis et complices Carlo et Frank, tout était réuni et nous voici dans la face, dans la partie sommitale sous l’arête qui délimite la face nord et la face ouest, énorme, moment d’intense émotion et de complicité au sommet de cette montagne mythique des Alpes, instant unique partagé avec 2 amis, inoubliable, et qui restera à jamais gravé dans mon cœur et ma mémoire d’homme et de skieur.

Ma rencontre avec Aluflex et Daniel Serre en 2003 fut pour moi la découverte d’un compagnon de route extraordinaire: un ski sûr, robuste et sans limite, exclusif, la rencontre avec un artisan hors norme, son créateur, un ami depuis.
Je me souviens encore avec quelle émotion je téléphonais à Daniel à la fin de ma première descente chaussé des «188» , j’étais comme un enfant venant de découvrir l’objet de ses rêves, je n’en revenais pas qu’un ski comme cela existe encore de nos jours.

Comme j’aime à l’appeler «la Patek Philippe du ski» , la qualité de sa fabrication et ses matériaux, dont notamment les différents types de bois, procurent au skieur que je suis une multitude de sensations et de plaisirs difficilement descriptibles mais proches de l’absolu… Des sensations de glisse inouies, une securité infaillible et une stabilité à haute vitesse sans égale… Un tapis volant… La perfection… Si celle-ci existe.

Dans un monde qui évolue à la vitesse de la lumière, au rythme de la globalisation, de l’industrialisation et de la communication, Aluflex nous permet d’avoir le privilège d’être les chanceux et heureux propriétaires d’un objet unique et performant comme seul les artisans d’un temps savaient les fabriquer, objet qui apporte à chacune des journées partagées en sa compagnie un plaisir intense et des sensations nouvelles.
Je souhaite à tous les amateurs et passionnés d’avoir un jour la chance de posséder une de ces paires de ski ou snowbaord et entrer ainsi dans une autre dimension du plaisir de la glisse.

Guillaume

Photo Joachim Braunwarth © Guillaume Chapuis

please install flash
Monoski - Blackcomb, Canada 

Taken at top of Blackcomb, Canada end of season 2010. The Aluflex Team riders; from left: Dave (Scotland), Pete (Seattle), Sacha (New York), Scott (Seattle), & Erik (Seattle).
We reckon this was probably biggest single private collection of Aluflex monoskis to ever hit Canada !
We have all been riding monos now for 20+ years each; and as usual we had a blast riding the new and old Aluflex’s ! They are an excellent all rounder; super stable at speed…!! which is real important for us cause we love speed !!! ….We’ve clocked one of these at 70 mph on a radar !!!
These puppies are great in almost all snow conditions and they will do pretty much anything you want them to !
We all own a number of monoskis; but the Aluflex is a uniform favourite !! A definate must have for your quiver !!!
thanks for great job !
later

Dave

NDA: il y a un intrus… Quand il en aura marre de devoir suivre les autres, il s’y mettra aussi.

Arsène - Ski Barbakid - Les Carroz

Arsène teste les skis Barbakid en neige vierge d’avril, dans une bonne trouée forestière d’un bois des Carroz, c’est juste s’il laisse une trace tellement ça file…

  • Le PDF Splitboard à télécharger ici

  • Le monosplit est disponible avec tous les shapes de série: l’Aiguille Verte, Vent Divin et Phi
  • Il est proposé avec son kit d’assemblage et des peaux, pour 300 €, à additionner au prix du monoski de série
  • En sus, des fixations Marker (The duke 16, The Baron 13, Tour F10) sont à disposition, mais nous pouvons y adapter d’autres marques
  • Cela devient l’arme du randonneur qui sommeille en chaque monoskieur…

Fiche technique

Aluflex ski Barbapoudre - Freeride

please install flash
please install flash